Brignais.com Brignais.com
-

Mieux vivre à Brignais / Tribune de Novembre 2017




Les rythmes scolaires : NON à un nouveau changement

« Les français n’aiment pas les réformes » E. MACRON.

Les faits sont têtus et démontrent le contraire. En effet nous nous sommes adaptés à des réformes scolaires successives en 1966, 1972, 1989, 2008, 2013.

La dernière de 2014 réforme les rythmes scolaires qui sont passés de 4 à 4,5 jours pour favoriser les apprentissages fondamentaux le matin quand l’enfant plus reposé, est plus réceptif.

Rappelez-vous comme la majorité municipale était CONTRE dominée avant tout par la dépense. Rappelez-vous que l’intérêt des enfants n’était pas leur souci.

Rappelez-vous comment après un combat mené par notre groupe et les représentants de parents d’élèves, la mairie a enfin mis en place petit à petit des activités périscolaires intéressantes avec des animateurs enfin recrutés avec des contrats attractifs.

Aujourd’hui il y a un vrai risque de retour en arrière.

Le gouvernement fraîchement élu n’a pas attendu pour donner l’opportunité aux communes de détruire ou non tout l’acquis sans tenir compte de l’intérêt majeur des enfants et en imposant aux parents de rechanger toute leur organisation.

Contrairement aux communes qui ont fait le choix de revenir aux 4 jours dès septembre 2017, Brignais a décidé de se donner un temps de concertation avec les enseignants et les représentants des parents d’élèves. Une décision collégiale sera, espérons-le, la meilleure pour l’apprentissage optimisé des enfants.

Il est de notre devoir collectif de trouver la meilleure solution pour l’enfant et non pour préserver telle ou telle partie.

Nous serons pour notre part actifs sur ce sujet qui ne doit pas faire l’objet d’un chantage idéologique, politique ou financier mais faire l’objet d’objectivité et d’impartialité afin de fournir à nos enfants les meilleures chances de se construire et d’acquérir les connaissances nécessaires à leur avenir.

Les élus de la liste MVAB : Christiane Constant, Sylvie Morgeaux et Lionel Catrain

27/10/2017
Lu 102 fois