Brignais.com Brignais.com
-

Mieux vivre à Brignais / Tribune de novembre 2018




CHAMPAGNE... les TCL arrivent à Brignais!

Le vote du 18 Octobre 2018 autorise enfin notre ADHESION au Syndicat Mixte des Transports pour le Rhône et l’Agglomération Lyonnaise (SYTRAL) autorité organisatrice des TCL.

Nous revendiquons cette victoire car notre combat en tant qu’opposants depuis plus de 35 ans reconnu publiquement par le maire, le mérite ! Sous notre impulsion la population manifestait, interrompait la circulation, intervenait en public, tractait, pétitionnait pour avoir les TCL. Refus du maire.

2013 : nous exigions notre adhésion en même temps que Chaponost. Refus du maire.
2014 : campagne électorale. Notre enquête TCL recueille plus de 500 signatures.
Nous sommes les SEULS à inscrire dans notre programme l’adhésion au SYTRAL sans entrer dans la Métropole.
2016 : le Département du Rhône crée une pagaille monstre avec les cars du Rhône supprimés.
Le maire se tait et dépense l’argent publique pour des navettes qui ne résolvent en rien le problème.
Heureusement la loi à venir sur la mobilité valide nos visions anticipatrices et l’oblige à demander les TCL.

Qui cherche à récupérer cette victoire ? Le maire qui déclare avec une mauvaise foi patente sa découverte : les besoins en transports ont augmenté depuis 3 ans! En vérité dans 18 mois la majorité tentera sa réélection (mars 2020) juste le temps pour le maire sortant de négocier avec le SYTRAL, d’éviter que la CCVG récupère la compétence et de filer le coup de pousse à ses successeurs qui clameront : « Si vous votez pour nous vous aurez les TCL »...Et hop emballé !

CONTACTEZ mieuxvivreabrignais@gmail.com pour que nous proposions un maillage et des fréquences adaptés.

Au final... 40 ans de galère, de pollution, 7 ans de retard sur Chaponost pour quel tour de « passe passe »?
Faire économiser aux entreprises le Versement Transport. N’allez pas toutefois à tort imaginer que chefs d’entreprises maire, adjoints élus à Brignais étaient juges et partis!


Toutefois si les TCL nous étaient interdits dans une ville de 11500 habitants parce que les élus confondaient leurs intérêts privés avec les intérêts publics, quel gâchis pour la planète, le climat et quel mépris pour notre santé, l’environnement, les transports alternatifs adaptés à la vie en 2018 des brignairots et des lyonnais qui se déplacent dans tous les sens.

Christiane CONSTANT, Sylvie MORGEAUX, Lionel CATRAIN


05/11/2018
Lu 98 fois